01 juin 2019

Quand je serai grand , je serai Flamenco

Posté par Marie Thomas 34 à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


On en a parlé

Le documentaire, co-réalisé par l'Agathois Thierry Patrac, a été acheté par la chaîne parlementaire qui le diffusera ce mardi 14 octobre.

Ce mardi midi, la chaîne parlementaire Public Sénat présente le documentaire "Quand je serai grand je serai flamenco". Une première diffusion télé. Et une petite fierté pour l’Agathois Thierry Patrac qui a travaillé pendant près de trois ans sur ce projet aux côtés du réalisateur Jacques Thouvenot. Résultat : un film de 52 minutes sur les gitans du grand Sud, leur culture, leur musique mais pas que...

PUBLICITÉ

"On a laissé s’exprimer la communauté gitane, on est rentré dans les maisons, on a collecté de très beaux témoignages. On entend tellement de choses négatives. On voulait montrer des images positives et aussi donner un maximum de réponses sur nous. Car, aujourd’hui, en 2014, les gens se demandent encore qui on est !", souligne Thierry Patrac, qui est une figure de la communauté agathoise.

"En 2014, les gens se demandent encore qui on est"

"Notre force c’est notre musique, on est aimé pour ça mais on doit être aimé pour ce qu’on est", lâche-t-il. Mariage, éducation, famille, enfants rois, discriminations, carnet de circulation... sont ainsi abordés à travers la voix des gitans des Saintes, de Perpignan, Béziers, Alès, Montpellier et d’Agde, bien sûr. Une façon, pour eux, de se réapproprier leur culture. D’éloigner, un peu, soupçons et préjugés.

Achevé fin 2012, le film connaît une première vie. Il est projeté dans une quinzaine de cinémas à travers la France, dans des établissements scolaires et même au Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) à Paris, en mai dernier. Mais l’accès à la télé se révèle compliqué...

Un documentaire "avec les gitans"

"Sur les grandes chaînes, les journalistes ont surtout su encourager les haines, faire du spectaculaire, montrer du doigt", estime Jacques Thouvenot qui ajoute : "J’étais très déçu de ne pas pouvoir montrer ce documentaire non pas fait pour mais avec les gitans, pour montrer ce qu’ils sont, ce qu’ils espèrent, ce qu’ils craignent, abordé de la façon la plus honnête qui soit. D’ailleurs, avec leurs manières, ils s’auto-critiquent sans complaisance. Mais là, c’est une des chaînes les plus sérieuses qui l’a acheté pour deux ans avec deux vagues de huit diffusions." L’objectif étant d’organiser un débat télévisé à l’issue du film.

Thierry Patrac rêve, quant à lui, de tourner un autre documentaire, sur les gitans "qui ont réussi".

"Pour montrer qu’on a des avocats, des médecins, pas que des voleurs de poules, souligne-t-il. On a tellement l’habitude d’être rejetés, on a compris. Nous, on doit se battre dix fois plus pour réussir. Il y a une forte envie de la communauté d’avancer. Mais pour avancer il faut les moyens."

Diffusion sur Public Sénat mardi 14 octobre à 12 h 30, jeudi 23 octobre à 12 h 30, vendredi 31 octobre à 12 h, et jeudi 6 novembre à 18 h.

 Source : https://www.midilibre.fr/2014/10/13/le-film-qui-donne-la-parole-aux-gitans-sur-public-senat,1065344.php

La vidéo ICI

 

 

Posté par Marie Thomas 34 à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2019

Une autre vidéo.

 

Je ne m'en lasse pas cette musique est envoutante.

Les paroles  de ce morceau sont parlantes de ce que  vit cette communauté.

 

Posté par Marie Thomas 34 à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les yeux noirs

Une très belle interprétation et une belle musique.

 

Posté par Marie Thomas 34 à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Thierry Patrac

Bien connu dans la région  de l'hérault  et d' ailleurs pour son implication à faire reconnaître la mémoire, la culture et les traditions Gitanes.

 

 

568

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Marie Thomas 34 à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Un peu de lecture

 

Pour en savoir un peu plus sur ce peuple le livre de Guy Bertrand est très intérressant

Dans la Barcelone des années 1950 les artistes gitans dont Peret, Antonio Gonzalez « El Pescailla » et Los Amayas, vont être les créateurs de la rumba gitane catalane, un genre musical nouveau qui fait partie des nouvelles musiques urbaines de cette époque.

La rumba gitane catalane, griffée aux accents du flamenco et des musiques caraïbes, va inonder le monde des musiciens gitans catalans en France. Cet immense répertoire aujourd’hui en perpétuel renouvellement s’est développé dans le cadre des assemblées religieuses ou encore des moments de fête.

Avec cet ouvrage, Guy Bertrand vient concrétiser des années de recherche et de réflexion menées en collaboration avec des personnalités musicales de la communauté gitane comme Joseph et Jean Soler ou Joseph « Mambo » Saadna, et des « païos » passionnés tels Jean-Paul Escudero, Hervé Parent, Bernard Leblon et Jean-Paul Salles.

 Il a aussi eu l’envie de souligner la force créative de ce mouvement musical et de ses acteurs qui méritent le respect et toute notre admiration. Cet ouvrage nous fait découvrir les remarquables photographies de Jean Ribière, Jacques Léonard, Pierre Parcé, Gilles Bouquillon, Pierre Corratgé, Lucile Reyboz, Fernand Roig, Georges Bartoli et Jesco Denzel. Ils ont capté des moments uniques de la vie des acteurs de la rumba en France et en Catalogne. Cet ouvrage rédigé en français présente simultanément la traduction en catalan et en occitan.

Guy Bertrand Musicien, ethnomusicologue, Guy Bertrand est actuellement professeur au CRR de Lyon et dans le département Musique et Musicologie de l’Université Lumière Lyon 2. Nommé au Conservatoire de Perpignan en 1989 par Daniel Tosi, il a créé un département sur les musiques du monde avec une immersion dans la ville et dans les Pyrénées Orientales, mettant en évidence des pratiques musicales originales. C’est son action reconnue par le Ministère de la Culture qui a amené, en 1996, à la création de la Casa Musicale de Perpignan.

 

Les-musiciens-gitans-de-la-rumba

Posté par Marie Thomas 34 à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le Gitan par Daniel Guichard

 

Qui ne connaît pas cette chanson célèbre magnifiquement interprété par Daniel Guichard

 

Posté par Marie Thomas 34 à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Conférence musicale

Le 11 Juin à 18h30 Conférence musicale

au  CIRDOC, Place du 14 Juillet à Béziers. Conférence musicale autour de l'ouvrage de Guy Bertrand avec Gino Solès Président de l'association culturelle Gitane Catalane de Béziers.

61114567_2325547197729617_9148187088150069248_o61345121_2325547154396288_4770669717562064896_o

 

Posté par Marie Thomas 34 à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un peu d'histoire

Voilà un peuple qui nous laisse rêveurs. Leur mode  de vie et leur façon d'appréhender l’existence sont bien différents des nôtres. Toujours en mouvement, déracinés en permanence, ce peuple est bien étrange.

Ils ont de la fierté, de  la ténacité, du mordant et une envie de liberté comme personne d'autre. Ce n'est pourtant pas à cause d'être en permanence montré du doigt. Il est vrai que ne pas rentrer  dans les rangs ou ne pas rentrer dans le moule des bien-pensants  n'est pas  du meilleur effet dans cette société moralisatrice qui s’imagine que tout ce qui n'est pas fait (formaté) comme elle l’a décidé est mal.

Qui peut comprendre cette manière de vivre, non sédentaire, toujours par monts et par vaux sans jamais  s'arrêter ou si peu, à  parcourir le monde comme s'ils cherchaient une terre promise où l’on ne les jugerait pas et où ils seraient enfin libres de faire et de penser à leur manière et selon leurs coutumes ?

Les gitans ont des codes, des expressions qui sont différends des nôtres.

Par exemple ils appellent les non gitans des Payous ou des gadjé selon les régions.

De même, pour ces  nomades  selon les régions et les pays du Nord au Sud on trouvera des bohémiens, des manouches, des roms, des romanichels, etc.

Il semble que leur origine vienne  des indiens tant la ressemblance physique paraît parfois évidente par leur approche de la vie et leur façon de penser.

 Leur mode de vie est quasi identique, que ce soit à pied, à cheval en roulotte ou aujourd’hui en caravane automobile, ils parcourent les routes, habitent en groupes et forment des communautés. Toutefois, à l'heure actuelle et par obligation sociétale, nombre d’entre eux se sont sédentarisés pour éviter ce rejet  permanent  et à chaque  fois montrés du doigt en étant accusés de vols réels ou imaginaires.

Beaucoup d’entre eux  ont souffert pour la France. Hélas, la reconnaissance n’a jamais été au rendez vous. Il est plus facile d’oublier certaines populations qui paraissent tellement  plus dérangeantes que d’autres… Je ne m’étendrai pas là-dessus.

Pour mémoire : Que ce soit à Montreuil à côté de Saumur ou dans le Sud, des  camps «d’isolement» administrés par la police Française dans des conditions de vie inhumaines, ont vu passer quantité de gitans.

La couleur du Drapeau de cette Nation, comme on parle de la Nation Indienne des Etats-Unis, est Vert et Bleu avec en son centre une roue de couleur rouge.

Cette roue symbolise «La verdine» (Une verdineest une roulotte qui a été utilisée par les populations nomades, essentiellement tziganes du milieu du XIX e au milieu du XX e siècle) mais on pourrait y voir aussi  le cycle des réincarnations bouddhistes.

Leur Hymne :DJELEM DJELEM - L'HYMNE ROMANI, à voir et à écouter sur ce blog à la rubrique vidéos ou en cliquant sur ce lien http://colorationgitane.canalblog.com/archives/2019/05/30/37391803.html

Leur musique est  envoutante et autant empreinte de tristesse que de joie et de tout ce qui manifeste la Vie.

C’est la Musique du cœur !

La musique est leur langage universel et nul besoin de savoir parler où écrire, il suffit d’ouvrir grand les oreilles, celle-ci vous va droit au cœur et vous  transporte au plus profond de vous-même.

Il y a encore beaucoup à dire mais ce sera pour une prochaine fois.

Article écrit par Marie

Posté par Marie Thomas 34 à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2019

Thierry Patrac Interview

On comprend mieux...

C'est lui qui dit aussi " Quand je serai grand, je serai Flamenco", magnifique!

Posté par Marie Thomas 34 à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,