02 août 2019

Les gitans d'Andalousie

ici ou ailleurs les Gitans  sont toujours rejetés.

LES GITANS D’ANDALOUSIE : mythe ou réalité ?

Extraits

 L’Andalousie, Grenade, Séville, Cadix : qui d’entre nous n’a pas un jour été séduit par ce monde de fête de musique et de danse largement exporté dans le monde entier depuis des siècles et toujours renouvelé. Il est en effet difficile de rester insensible à cette expression d’un peuple qui sait traduire avec éclat l’essentiel de la tragédie humaine : L’amour, la mort, la liberté. Tout visiteur de l’Andalousie passant par Grenade sera conduit à gravir le « Sacromonte » lieu emblématique du flamenco. Il risque d’être un peu déçu de ces quelques instants de spectacle programmé pour les touristes du monde entier et qui n’a plus qu’un lointain rapport avec le véritable flamenco….

 Pour autant, l’idée largement répandu selon laquelle, en Espagne, les gitans, grâce à leurs musiques et leurs danses, auraient trouvé leur place dans la société, est largement erronée. Ici comme dans le reste de l’Europe, malgré plusieurs siècles de présence, le peuple gitan reste marginalisé sinon rejeté. Loin des clichés pour touriste et amateur de sensation forte, Ils sont, pour la plupart, regroupés dans des quartiers pauvres en marge des villes. Comme de nombreux immigrés d’Amérique du Sud et d’Afrique, ils font partie de ce prolétariat moderne qui traite et ramasse les fruits et les légumes et en particulier les olives que nous consommons en Europe au moindre coût.

 

On nous dit que l’Espagne contrairement à d’autres pays a réussi l’intégration des Gitans. : « Gitans d’Espagne, un peuple aujourd’hui respecté : Oui, parlons des gitans d’Espagne, le seul peuple tsigane qui fait partie intégrante de l’âme historique, artistique et morale de leur pays qui les a adoptés autant qu’ils l’ont eux-mêmes adopté. » Antoine Blanca…

 Source: http://www.rencontrestsiganes.asso.fr/2011/06/art921/

Posté par Marie Thomas 34 à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Evolution

je crois qu'il est fini le temps où les femmes Gitanes n'avaient pas le droit de conduire une voiture, de travailler etc.

D'après ce que les intéressées m'ont dit, les femmes Gitanes travaillent, ont une voiture, s'habille comme elles veulent, et ne sont plus aussi soumises à leur conjoint. Par contre dans leur coutume la femme à des devoirs comme pour nous toutes d'ailleurs. Plus marquées toutefois chez les gitanes qui doivent s'occupper de leur famille, des enfants et du conjoint. Voyez vous une différence avec nous les femmes non-gitanes?

Personnellement je n'en voit pas si ce n'est que chez  nous les payous les femmes veulent être l'égale de l'hommme voire de les dominer.

Comme je le dis  souvent il ne faut pas inverser les valeurs, les codes ancestraux. La femme à un rôle à jouer ainsi que l'homme et chacun doit savoir garder sa place. Il faut être complémentaire mais ne pas renverser la vapeur. L'homme qui garde les enfants et la femme qui travaille pour moi ce n'est pas logique, sauf en cas d'exceptions. Il est vrai que je suis d'une époque où les femmes restaient à la maison pour s'occupper des enfants, l'évolution à fait que le travail manquant les femmes ont  dues se résoudre à travailler pour joindre les deux bouts, et cela se comprend.

Mais il y  aussi que la femme à voulue devenir indépendante, être l'égale de l'homme je crois (cela n'engage que moi) que les choses ont commencées à se dégrader à partir de ce moment là, chacun à perdu sa place, et son rôle.

Bien sur que pour certaines cette évolution à été bénéfique,la femme esclave fait partie d'un temps révolu. La communication est plus facile, on est plus informé et c'est très bien ainsi.

Alors la femme gitane n'a pas à rougir d'être ce qu'elle est fidèle à son mari, être arrivée vierge à son mariage, quel beau cadeau  et quel honneur pour un homme n'est ce pas?

ce qui me plaît dans cette communauté c'est  que malgré l'évolutuion ils ont sus garder les codes d'honneur de respect,de la famille et pour ça , Bravo et respect!

Mesdames si vous me lisez dites moi si je me trompe ou rectifiez si cela n'est pas exact.

Etes vous toujours l'esclave de votre mari comme le pense les payous?

je vous laisse la parole...

Marie

Posté par Marie Thomas 34 à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]